Hofesh Shechter – Political Mother

14 octobre 2010 § Poster un commentaire

Political Mother, le spectacle d’Hofesh Shechter présenté au Théâtre de la Ville, n’es pas une oeuvre qui parle de politique, c’est un acte d’insoumission à part entière : un coup de poing porté à l’engrenage guerrier dans lequel s’enrayent les Etats modernes. Sans le moindre sentimentalisme, le chorégraphe israëlien persiste et signe : « Where there is pressure… there is folkdance ! « 

Pour une fois, le spectacle nous fout vraiment la pression. Les sons de tambours et de guitares électriques viennent agresser nos tympans, la scène est saturée d’images brutes et puissantes, telles qu’un chanteur en fond de plateau qui arbore un masque de gorille et singe les gestes nettement identifiables des plus célèbres dictateurs. Enfin, la chorégraphie nous tient en haleine grâce à une alternance de rythmes lents puis saccadés.

Ce qui est jouissif dans ce spectacle, c’est l’énergie dégagée par les corps ; une énergie contagieuse : quelques personnes dodelinent de la tête ou des jambes dans le noir. On n’a qu’une seule envie lorsque les danseurs quittent le plateau, c’est d’aller se frotter soi-même à la musique, comme si on y avait été invité.
Ce qui fait d’Ofesch Shechter un grand chorégraphe, c’est la virtuosité avec laquelle il montre la révolte en tant que sentiment central et instinctif chez l’homme. Les corps ne réfléchissent plus, ils agissent, ou plutôt réagissent. La violence extérieure, celle de l’oppression (encore nos tambours), ne fait qu’accentuer la vivacité de ces réactions : les corps se libèrent dans la danse, s’affrontent, se rapprochent, s’agrippent…

Non, Political Mother n’est pas une oeuvre qui constate la réalité de la guerre avec ses victimes et ses bourreaux. Il s’agit plutôt d’un appel (un cri) à l’incivilité, à la réaction physique des hommes en réponse à la Pression qu’ils subissent aujourd’hui. Comment l’être humain, en tant que matière organique fait-il face à la violence? Le spectacle n’apporte pas de réponse totale mais révèle l’énergie vitale qui circule dans nos corps et qui ne demande qu’à se libérer.

Publicités

Tagué :, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Hofesh Shechter – Political Mother à Théâtrales.

Méta