Alix Cléo Roubaud (2)

22 février 2012 § Poster un commentaire

« Tout inséparable du temps qu’elle est, ma pensée en vient à désespérer du temps ; la mémoire effrange les signes les mieux prononcés. »

Tagué :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Alix Cléo Roubaud (2) à Théâtrales.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :